26 février 2016, notre cher Alain passe la main  

                                                                                 

DISCOURS DE PASSATION DE POUVOIR DU 26 FEVRIER  2016

Par le Dr Alain Arys Past Président 2013-2016

Monsieur le Président du  Cercle National Mars et Mercure, cher Ronald

Monsieur le Vice Président du  Cercle, cher Pierre,

Monsieur le Président du  CRORC, cher Guy

Chers présidents, vice-présidents et représentants  des clubs Mars et Mercure de Belgique,

Mes chers collaborateurs du Bureau, Claude et Raymond, Guy et Aldo, Roland et mes amis du Comité

Chers membres du Club Mars et Mercure de Charleroi,

Nos chères conjointes et en particulier ma chère épouse, Geneviève,

Nous voilà donc arrivés au terme des trois  années de  Présidence que le Club  Mars et Mercure de Charleroi, membre du Cercle du même nom, a  eu la gentillesse de me confier.

Ce fut un grand honneur d’assumer cette tâche. Mieux, ce fut un véritable plaisir ; comme diraient certains ce fut une véritable promenade de santé. En effet,  grâce à l’équipe merveilleuse qui m’a entouré tout au long de ces trois riches années, j’ai pu réaliser toutes les tâches qui me furent confiées, en sécurité, en bonne entente, en confiance et en persévérance.

Trois tâches en particulier m’attendaient lors de la passation de pouvoir précédente.

L’organisation des festivités de nos 80 ans en 2013,

La Journée Nationale en  2014

Et une réunion Economeet en 2015.

Ensemble, avec une équipe exceptionnelle, avec le soutien de la majorité des membres, nous avons mis sur pied ces trois événements dont  je crois, je l’espère, on se souviendra encore longtemps. Au cours de ces activités, nous avons eu la satisfaction d’avoir avec nous des représentants des différents clubs amis qui ce soir encore  sont venus  pour soutenir notre club et son nouveau Président .

C’est dans les préparatifs de ces événements  que notre nouveau Président, Aldo,  nous a révélé ses capacités d’organisateur et de meneur d’hommes. C’est important de le souligner en ce début d’une nouvelle ère, car déjà ce règne est marqué du sceau de ses précédents faits d’arme.

Je désire souligner l’importance qu’a eue pour moi la présence à mes côtés de mon secrétaire Claude, soutenu en chaque instant, lui-même par l’intelligence et l’amour  de son épouse.  Je ne les remercierai jamais assez pour leur travail, leur perspicacité, leur clairvoyance ainsi que  leur connaissance du Club, de son fonctionnement.

Mon bureau, sachez le, a toujours répondu  « Présent » à chacun de mes appels.  Ce furent des bûcheurs, des perfectionnistes, des hommes de talent. Je n’oublie pas ici d’associer plusieurs membres qui se reconnaîtront par leur aide plus d’une fois répétée que vous avez vu si souvent en action, ponctuellement mais  efficacement. Et je n’oublie pas non plus notre maître de cérémonie qui jamais n’a cessé de faire et défaire ses plans de table, ses projets de revues, ses préparations de concert. Faire et défaire, c’est toudi travailler n’est ce pas Bernard.

Le bureau, le Comité et moi-même avons  été constamment encouragés par la présence  à nos réunions, lors de nos organisations, de nos visites et autres activités, d’une proportion  importante de nos membres. Bien souvent, près de la moitié d’entre-eux  étaient présents.

Merci  et bravo chers amis.

Combien ai-je aussi été fier de la présence de nos membres en nombre aux Journées Nationales du Brabant et surtout du Luxembourg où nous étions la plus grande délégation extérieure ! Mieux encore, combien n’ai-je pas vu de nos membres être présents à telle ou telle réunion extérieure, à mes côtés lors de mes visites de promotion de notre Journée Nationale et encore récemment  en France et à Bruges.

En tout temps en tous  lieux, et je dis ceci à la fois  pour le bureau, les membres du Comité et les membres du Club, nos épouses étaient présentes à nos côtés, elles ont soutenu et  encouragé  leurs conjoints, elles ont toléré, accepté, patienté, pris leur mal en patience pour que le bateau Mars et Mercure ne prenne l’eau,  le F16 de Charleroi ne tombe en vrille,  ou le char que je conduisais ne soit percé par une torpille à « tête creuse ».  Aussi je désire qu’au terme des différents discours et interventions nos chères et tendres reçoivent de la main de mon épouse un petit cadeau, qui je l’espère leur fera chaud au coeur, qu’elles pourront emporter partout, à la fois dans les réunions Mars et Mercure, dans leurs cercles intimes et dans les plus beaux sites du monde.

Il y a aussi de l’espoir dans l’avenir du Cercle et du Club de Charleroi.  

Au niveau du  Cercle d’abord, par les nouveaux statuts, le nouveau ROI et aussi les nouvelles propositions  de cotisations favorables aux jeunes.

Au niveau de notre Club si nous suivons de nouvelles voies progressistes à l’exemple des Clubs de Bruges et d’Anvers qui ont institué des modes de fonctionnement favorables à la fois

à l’esprit Mars et Mercurien,

à la valorisation des jeunes talents désireux d’élargir leur cercle de connaissances

à l’extension des relations professionnelles

 et en même temps  à nos bourses, à nos finances qui doivent dores et déjà se contenter d’une croissance nulle et d’intérêts à la limite négatifs sur nos investissements .

Le Club de Charleroi ne doit pas être  un service Club, une association patriotique, un club de troisième âge, ni un cercle gastronomique

mais une institution à vocation industrielle, commerciale et économique, et pourquoi s’en cacher , une œuvre de bienfaisance en interne, au profit de ses propres membres, désireux d’être  actifs encore et toujours et ce quelque soit l’âge, les conditions économiques et leurs conditions sociales.

Cher Aldo,

Je te laisse donc un club enthousiaste, actif, réellement dynamique, prêt à te suivre où tu voudras bien le mener mais conscient que son avenir passe par toi, par tes décisions et par la collaboration de tes conseillers, les membres du bureau et le Comité.

Je te laisse sous la tutelle d’un Cercle sympathique, renouvelé, orienté vers l’avenir

Et aussi en compagnie des nombreux autres clubs de Belgique, de France, d’Allemagne, de Luxembourg et  desPays Bas et d’autres Pays encore auprès desquels mon épouse et moi sommes prêts à aller te représenter quand tu le jugeras ou en fonction de l’importance de la démarche.

Mon Cher Aldo, veuille accepter maintenant en dehors des nombreux objets et souvenirs du Club que je t’ai déjà remis, ces Livres d’Or, symboles de la Mémoire, de la Tradition et de l’Histoire de  notre Club. Ces Livres sont disponibles à la lecture de tous nos membres et le dernier que je te remets sera tout à l’heure mis à la disposition de tous, membres et amis, pour qu’ils puissent  y marquer  leur amitié, leurs encouragements, leur sympathie  et des paroles affectueuses.

Mon cher Aldo, « Bon Courage » et surtout « Beaucoup de Bonheur » dans ta nouvelle entreprise.

 

 

 

 

 

 

© 2017 MM14746